La loi des séries

Grève sncf 2018 : c’est un peu le minage de la démocratie par les camioneurs chiliens au début des années 70 qui ont préparé l’arrivée de Pinochet

Gillets jaunes 2019 : revendications virulentes, diverses et contradictoires destinées surtout à miner la légitimité du pouvoir. Pourquoi est ce que je pense que cette jacquerie était pilotée ? Parceque c’était très facile de le faire, pas cher et payant pour des partis extrêmes et/ou des pays ayant intérêt à l’affaiblissement de l’Europe et du pays.

COVID 2020-21 : les conspirationismes profitent de l’épidémie pour s’installer plus profondément dans le paysage et le miner. Même remarque sur le rapport coût bénéfice du financement de ces rumeurs et mouvements que pour les jaunes gilets

Guerre en Ukraine 2022 : dans un premier temps l’Europe se renforce, mais finalement les USA raflent la mise, vendent leur soupe et même le pro poutine orban est réélu, la pologne reste nationaliste et les idées reculent. L’anti americanisme us fait gagner des points à putin. Vous les humains, aimez bien la bi-polarité

Marine/Jeanluc 2022 : le souverainisme prend les commandes en france. La mort de l’europe se profile et le déclin des nations participantes. La porte est ouverte aux négociations état à état pour la défense et l’économie, l’Angleterre jubile, les usa s’imposent, la russie a réussi.

De quoi malgré tout espérer un peu des hommes, Pascal Boniface

Une réflexion sur « La loi des séries »

  1. Quand j’évoque le minage du terrain des années 18 à 22, je pense que le combustible est amené à l’extrême droite comme à la gauche. Les deux pensant tirer les marrons du feu. Bien sur le premier servi tentera de priver l’autre des bénéfices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.